Idées de menus

Live Below the Line : ce que je mange avec $2 par jour

Salut à tous! 

Enfin enfin l’article tant attendu (ou pas)! Je vous en parlais en début de semaine sur Facebook et Instagram, donc vous savez peut-être que je participe au challenge Live Below the Line du 4 au 8 mai ! Eh oui, ce n’est pas parce qu’on prend 20 minutes pour soi chaque jour qu’on est égocentrique et qu’on ne pense pas aux autres. ;) J’avais envie de vous expliquer un peu de quoi il s’agit, vous montrer ce que je mange chaque jour et globalement partager mon expérience avec vous ! J’espère que ça va vous intéresser !

Live below the line, qu’est-ce que c’est?

education change vie

« Je vis avec 2 dollars par jour car une éducation transforme des vies »

Ce challenge est organisé par Oaktree afin de sensibiliser à l’extrême pauvreté. Pendant 5 jours, les participants au challenge doivent se nourrir pour seulement $2. $2 (environ 1,50€), ça correspond au seuil de pauvreté, en-dessous duquel vivent plus d’1,2 milliards de personnes. Le but de ce défi est d’avoir un aperçu de ce à quoi ces personnes sont confrontées chaque jour. Et ce n’est effectivement vraiment qu’un APERCU. Contrairement à nous, les personnes souffrant d’extrême pauvreté ont $2 (voire moins) pour VIVRE et pas seulement se nourrir. En plus de se nourrir avec deux dollars par jour, les participants essaient de récolter de l’argent. Cela en demandant à leur famille, leurs amis, leurs collègues ou même en organisant des ventes de gâteaux par exemple (comme nous l’avons fait avec mon équipe). Cet argent servira à financer des programmes d’éducation au Cambodge, l’idée étant que l’accès à une éducation peut vraiment faire une différence énorme, et que ça aide à sortir de la pauvreté. 

Qu’est-ce qu’on mange avec deux dollars par jour?

J’ai eu la chance de participer à ce challenge au sein d’une équipe de 8 personnes, constituée de membres de l’association végé de mon université australienne. On avait rassemblé nos $10, ce qui nous faisait une cagnotte de $80 pour 8. C’est bien plus simple que de faire Live below the line seul, car nous avons ainsi pu acheter « en gros ». Normalement, en suivant les règles, même en le faisant seul vous ne pouvez pas acheter 1 kilo de riz, n’en manger que 250g et diviser le prix du sachet de riz par 4 par exemple. Nous avons donc réussi à manger relativement décemment (pour les standards de Live below the line). On avait clairement misé sur les féculents (flocons d’avoine, riz et pâtes) afin de manger suffisamment. Par curiosité, j’ai calculé le nombre de calories quotidiennes, et on arrive à 1700 calories en environ. Manger beaucoup de féculents permettait de nous caler, mais c’était bien évidemment au détriment du côté nutritionnel des choses, car on avait peu de fruits et légumes. Voilà ce que nous mangions chaque jour (pour un total de $1,89):

Live below the line meals

  • Petit déjeuner: 92g de flocons d’avoine cuits dans de l’eau, 40g de pêches au sirop, 12g de confiture de framboise et un tout petit peu de cannelle en poudre avec une tasse de thé vert.
  • Déjeuner: 125g de riz (cru) avec 125g de légumes surgelés et 12mL de sauce soja.
  • Goûter: 1 carotte, 1 clémentine (elles étaient horribles hahaha) et 6 grains de raisin 3 jours/5, les deux autres, on avait une pomme à la place de la clémentine et du raisin. 
  • Dîner: 100g de pâtes (crues), 50g de lentilles roses (crues), 35g de sauce tomate. 

Comment s’est passée ma semaine et qu’est-ce que je retiens de cette expérience? 

Cette semaine a été assez intense, je dirais. J’ai eu la chance de ne pas « mourir de faim », puisque finalement on mangeait de grosses portions de féculents. Je dois même dire que le premier jour après avoir fini mon petit déjeuner, ça me pesait sur le ventre : on n’a vraiment pas l’habitude de manger autant de flocons d’avoine d’un coup ! Mais c’était tout de même un véritable challenge, pour moi qui suis habituée à manger beaucoup plus de fruits et légumes, ce sont des aliments qui m’ont vraiment manqué, et que je serai heureuse de pouvoir à nouveau manger en plus grande quantité à partir de demain. En plus ça, nos plats manquaient cruellement de saveurs aussi (nous n’avions pas acheté de sel, de poivre ni d’épices). A partir du deuxième jour j’ai eu des envies irrésistibles de manger du sucré, elles ne voulaient pas partir, et c’était un vrai combat mental. Cependant, me rappeler constamment pourquoi j’avais choisi de participer à cette campagne de sensibilisation m’a permis de continuer. En temps normal, je fais souvent une petite virée au magasin de bonbons et autres douceurs de l’université en milieu de semaine, où j’achète un petit peu de chocolat et ça me booste pour finir mes devoirs et continuer la semaine. Malheureusement, ce n’était pas possible cette semaine, mais j’ai survécu ;) 

J’étais également sur un groupe Facebook rassemblant un grand nombre de participants à Live below the line, et voir leurs publications chaque jour, c’était encourageant et motivant. C’est important de ne pas se sentir seul, et de se sentir soutenu! C’est pourquoi j’ai été particulièrement touchée de voir ma famille et certains de mes amis me soutenir en contribuant à cette belle cause par leurs dons sur ma page de collecte de fonds! Le montant récolté jusqu’à présent a déjà bien dépassé ce que j’espérais, et ça continue jusqu’à fin juin. Je vous serais vraiment reconnaissante si vous pouviez donner quelques euros pour cette belle cause. Pensez au montant que vous dépensez en nourriture chaque semaine. Si vous faites un mini effort, je suis certaine que vous pouvez économiser 1 ou 2 euros cette semaine et les verser à Live below the line à la place! :) Chaque centime compte! A nous tous, on peut faire une belle différence! En France, l’éducation est un droit et est obligatoire, nous avons cette chance immense, qui n’est pas donnée à tout le monde.

live below the line don

$12 = un manuel pour former des enseignants / $35 = des livres scolaires pour 12 enfants / $52 = une bourse d’études pour un étudiant / $100 = un uniforme et du matériel scolaire pour un enfant pendant 3 ans

Cette semaine a été particulièrement formatrice. Pour la plupart d’entre nous, manger est un événement banal de la vie quotidienne, quelque chose que l’on tient pour acquis. On mange abondamment, on a un vaste choix d’aliments etc. alors que 1/6 de la population mondiale vit en dessous du seuil de pauvreté et une bonne proportion (même en étant au-dessus de ce seuil) a également du mal à se nourrir chaque jour. Bien entendu, je ne dis pas qu’on devrait arrêter de manger parce d’autres n’ont pas cette chance, je n’essaie pas de vous culpabiliser, ce n’est pas du tout le but. Après cette semaine, je me rends vraiment compte de la chance que l’on a, et je sais que je vais d’autant plus apprécier mes repas après avoir vécu cette expérience. J’aurais pu naître autre part, dans une autre famille et ne pas avoir la chance d’avoir toujours mangé à ma faim et de bons petits plats. 

J’ai également appris un peu sur mes habitudes alimentaires. Depuis que je ne mange plus de viande, j’avais un peu de mal à adapter mes habitudes alimentaires, à savoir comment manger (quoi, en quelles quantités?), et parfois je mangeais trop et d’autres jours pas assez, je pense. En mangeant principalement des féculents, je me suis sentie bizarrement bien, j’avais l’impression de manger pile la bonne quantité pour mes besoins. A l’avenir, je pense donc manger plus de féculents. Pas autant que cette semaine quand même, je vais bien entendu réintroduire légumes etc en plus grandes quantités. En ce qui concerne tout ce qui est sucré, je savais déjà que j’en suis un peu « addict », c’est quelque chose dont il est difficile de se débarrasser. Je suis assez fière d’avoir réussi à passer 5 jours sans aucun sucre raffiné. Bien sûr, le sucre contenu dans les fruits est très important dans une alimentation équilibrée, et vous pouvez être sûrs que dès demain matin, je me ferai un petit déjeuner beaucoup plus fruité. Participer à ce challenge m’a décidée à vraiment essayer de me débarrasser de cette mauvaise addiction. Mais attention, cela ne signifie pas que je ne me ferai pas plaisir avec une bon gâteau de temps en temps (les restrictions, non merci!). :) J’ai aussi appris à mieux distinguer la vraie faim de l’envie de manger. Lorsque je sentais que j’avais seulement ENVIE de manger (parce que je m’ennuyais, parce que je procrastinais…) je buvais beaucoup d’eau et ça passait. 

Toutes les images, exceptées les photos de mes repas viennent du site www.livebelowtheline.com.au ou de la page Facebook dédiée au challenge.  

Voilà la fin de ce trèèèèès long article, merci de l’avoir lu jusqu’au bout! J’espère vraiment que le partage de mon expérience Live below the line vous aura plu. Dites-moi ce que vous en pensez en commentaires, ça me ferait vraiment plaisir! Si vous avez envie, je vous invite à nouveau à donner quelques euros ICI! Merci encore à TOUTES LES PERSONNES qui m’ont soutenue, ça me fait chaud au coeur!

Je vous souhaite une très bonne journée! A dimanche :)

Prenez soin de vous x

 

 

 

Previous Post Next Post

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Floriane 5 juin 2015 at 12:35

    Super intéressant ton article ! Ça doit être une sacrée expérience ce challenge, même si à mon avis, ça ne doit pas être facile, et comme tu dit, je penses qu’il vaut mieux le faire à plusieurs pour le réussir.
    En tout cas, merci d’avoir partagé ton expérience.

    Floriane

    • Reply Savourelavie 6 juin 2015 at 03:35

      Avec grand plaisir! Je pense recommencer l’an prochain. Ca a changé ma perspective sur la manière dont je mange habituellement, et depuis je mange beaucoup plus « simplement », sans chichis et c’est très bien aussi (même si j’aime toujours cuisiner des choses plus élaborées et qui prennent plus de temps, bien entendu!). On apprend beaucoup de cette expérience en tout cas.

  • Reply Laura 8 mai 2015 at 14:39

    Hello,

    Super intéressant ton article, je tenais à te le dire! Bravo pour ton courage, et merci d’avoir partagé :) En tout cas, c’était un des meilleurs articles que tu ais rédigé jusqu’à présent, selon moi.

    • Reply Savourelavie 8 mai 2015 at 14:51

      Ohhhh merci ma Laura, ton commentaire me fait vraiment plaisir! Je suis heureuse que tu l’aies trouvé intéressant!
      Bisous

    Laissez un petit mot!

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.